Courir comme Tom Cruise

17 Mai, 2017 | Détente

Auteur : Antoine Mestres  

Alors que le Festival de Cannes s’ouvre aujourd’hui, on rêve tous un peu de courir comme un acteur. Bien sûr, tout le monde a regardé des dizaines de fois la Cité de la Peur pour apprendre à se mouvoir aussi gracieusement qu’Alain Chabat sur la Croisette. Mais, ça, c’était avant la découverte de la méthode employée par la plus sportive des stars d’Hollywood : Tom Cruise.

Dix-huit minutes et dix secondes, 431 000 vues, les Youtubeurs de Burger Fiction se sont amusés à compiler toutes les scènes dans lesquelles Tom Cruise court… Et elles sont nombreuses. De Endless Love en 1981, dans lequel l’acteur joue un adolescent passionnément amoureux de sa copine, à Mission Impossible 5 : Rogue Nation, dans la peau de Ethan Hunt, en passant par les grands classiques comme Vanilla Sky, Jerry Maguire, Minority Report et les blockbusters Edge of Tomorrow et Oblivion, c’est un fait : le temps passe, les coupes de cheveux changent, mais Tom Cruise court en permanence. Comme une signature.

Dans Les Vies de Tom Cruise paru aux éditions Capricci, Louis Blanchot écrit ainsi que Tom Cruise fait partie « de ces acteurs installés dans l’inconscient des spectateurs du monde entier. Or, malgré quelques attributs figés dans la glaise de son visage (sourire bright, concentration du regard), sa particularité est de s’offrir en représentation constamment mobile – corps, mais surtout mouvement. Faites résonner quelques secondes le nom de “Tom Cruise” dans votre esprit, et vous ne mettrez pas longtemps avant d’imaginer la star en train de courir, prise dans le feu d’une action interchangeable exigeant d’elle un dynamisme perpétuel. » En résumé : « On ne sait jamais ce qu’il fuit ou ce qu’il recherche, mais le fait est là : Cruise court toujours. »

Petites foulées et poings serrés

Soit, mais comment court-il ? Alice Holland, directrice d’un centre de physiothérapie à Portland, s’est intéressée pour Yahoo à la question. « Dans Mission Impossible 4 :Ghost Protocol, la course de Tom Cruise fonctionne bien avec des petites foulées très efficaces. » La foulée de Tom Cruise serait efficace, donc. Reste à la décortiquer. D’abord, le bassin bouge peu. « Vous pouvez le voir parce qu’il n’y a pas beaucoup de mouvement dans sa zone pelvienne. Ses abdominaux sont contractés tout le temps », sourit Holland. Ensuite, Tom Cruise court toujours les poings serrés, comme Michael Johnson. « Il garde ses mains bien serrées comme une trancheuse pour couper l’air, et il obtient ce mouvement de karaté », ajoute le médecin. Ce point de détail est même devenu une blague culte de Courteney Cox dans la série Cougar Town. Cette dernière déclare ainsi dans la série, en rêvassant : « J’adore comment Tom Cruise court dans ses films. »

Mais il n’y a pas que cela qui dénote dans le style Tom Cruise. Ce dernier maintient toujours ses coudes inclinés à environ 90 degrés et ne laisse jamais ses bras descendre en-dessous de la ceinture. « Beaucoup de gens croisent leurs bras sous leur corps, ce qui est inefficace », valide Jennifer Harrison, coach de triathlon, toujours pour Yahoo.com. Dernière leçon, lorsque on regarde Tom Cruise courir, on remarque que sa tête bouge peu. « Il est capable de le faire parce que sa cadence est élevée et son cœur serré », confie Holland, qui souligne que le style de course est « parfait ». Elle s’explique : « Le public peut regarder ses expressions faciales et rester concentré sur son personnage, plutôt que de voir un flou sur la télévision, c’est génial. » Et dire que MI6 se tourne actuellement à Paris… Tom Cruise est peut-être en train de courir dans le coin.

.